THE SPEED PROJECT

Los Angeles – Las Vegas : 550 kilomètres de désert. Si nombreux sont les vols ralliant la cité des Anges à celle du vice, une poignée d’aventuriers a décidé de faire le trajet en courant, le plus vite possible.

Autrefois discipline d’initiées et de marginaux, la course à pied se démocratise au pas de course. Il suffit de jeter un coup d’oeil au nombre de marathons organisés chaque année pour s’en convaincre. De 750 dans les années 90, on est passé à plus du double dans les années 2000, et jusqu’à plus de 3 000 en 2010. L’épreuve mythique et magique s’est laissée apprivoisée par le plus grand nombre. Presque trop facilement. Ce développement s’accompagne de plus d’une pasteurisation de la course, d’arches publicitaires en ravitaillements sponsorisés. Le mur du 30e est beaucoup moins effrayant quand il porte le nom d’une marque de vêtement.

On se rejoint au milieu ?

Voilà pourquoi Nils Arend, un brillant quadra basé à Los Angeles, a voulu revenir à l’essentiel. Une idée née il y a une dizaine d’années : « Un ami d’enfance m’a envoyé un message pendant les vacances et m’a proposé de faire un run cool, et j’étais genre “c’est quoi un run cool?” Il m’a dit que je trouverais bien quelque chose et tout ce que j’ai trouvé était de courir l’un vers l’autre. Il habitait à Long Beach et moi à Manhattan Beach. Quand il m’a demandé à quelle distance c’était, je lui ai dit que j’en avais aucune idée. Ca faisait en fait plus de 55 kilomètres et il n’avait jamais couru un marathon avant ».

Intrigué par ce concept, plus voyage que course, également inspiré par la Ragnar et Hood to Coast, Nils, qui n’arrête jamais de courir et de dépasser les normes, lance en 2014 le Speed Project, réponse à toutes les Color Runs, courses Disney et autres folies à grosses médailles. Los Angeles – Las Vegas : 550 kilomètres de désert, en relais mixte. De là, sortira un documentaire de 17 minutes.

Sun Chasers

Mais de l’aveu même de Nils, cette vidéo peine à retranscrire toute la folie de l’aventure, l’esprit de communion. Pour lui, Speed Project est un surf trip qui se court. Et qu’au lieu de montrer aux gens, il devrait plutôt les faire participer. Voilà comment chaque année depuis, des équipes du monde entier sont invités à défier la Vallée de la Mort, serpents inclus. Cette année, près de 40 équipes d’environ 20 pays vont s’y frotter, dont une Française : les Sun Chasers. Pourquoi ne pas essayer de les rejoindre ?

Devenez une Sun Chasers et ralliez Los Angeles à Las Vegas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s