ERIC LIDELL-L’HOMME QUI NE VOULAIT PAS COURIR LE DIMANCHE

220px-Eric_Liddell_aux_JO_de_1924_(vainqueur_du_400_mètres)

Par conviction religieuse, Liddell a refusé de disputer la course du 100 m lors des Jeux olympiques d’été de 1924, car la finale se disputait un dimanche, c’était pourtant sa spécialité. Sachant bien avant les épreuves qu’il ne pourrait pas disputer le 100 m, il s’est entraîné pendant plusieurs mois pour disputer les 200 m et 400 m. Il a obtenu une médaille d’or au 400 m et une médaille de bronze au 200 m.

Eric Henry Liddell (né le  à Tianjin, mort le  à Weifang) est un joueur de rugby à XV écossais qui a joué avec l’équipe d’Écosse, évoluant au poste de trois quart aile. Il a été aussi un athlète de haut niveau, vainqueur du 400 mètres lors des Jeux olympiques d’été de 1924. Il a été immortalisé dans le film Les Chariots de feu au tournage duquel sa sœur Jennie a participé.

Eric Liddell, surnommé l’Écossais volant, est né en Chine de parents missionnaires à la London Missionary Society. Il a fait ses études en Chine jusqu’à l’âge de cinq ans, puis les a poursuivies avec son frère aîné en Angleterre, à Eltham College.

Il est le meilleur athlète de son collège, capitaine des équipes de cricket et de rugby à XV. Il se fait tout spécialement remarquer par sa vitesse, un don qu’il confirmera plus tard en devenant champion olympique du 400 m en 1924 à Paris.

Liddell a été aussi un très bon orateur, il a prêché en Écosse pour la Glasgow Students’ Evangelical Union.

Résidence d’Eric Liddell à Tianjin, 38 Chongqing dao1

En 1920, Eric Liddell rejoint son frère Rob à l’université d’Édimbourg pour étudier les sciences. Le rugby et l’athlétisme prennent une grande part dans sa vie universitaire, il court alors le 110 yards et 220 yards.

Après les succès remportés en rugby à XV et aux Jeux olympiques de 1924, Liddell part comme missionnaire en Chine de 1925 à 1943. Il est ordonné pasteur en 1932. Il est affecté à Tianjin, sa ville natale, où il se marie en 1934.

Durant la guerre entre la Chine et le Japon, il évacue sa femme et ses enfants au Canada. Il est affecté à Shaochang pour relever son frère au service médical. Il est fait prisonnier et interné dans le camp de Weixian (WeifangShandong) en 1943. Il meurt en 1945 d’une tumeur au cerveau. Son décès provoque une très vive émotion en Écosse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s