Le guide du weekend parfait : comment bien faire son sac ?

Être efficace quand on fait son son sac pour un weekend entre potes, pour un ultra-trail, pour participer à un marathon ou juste pour ne pas trop prendre d’affaires, c’est toute une technique. On a étudié la question et pensé aux moindres détails.

Le weekend marathon

Parce que le style est important, ne serait-ce que pour la photo finish : la tenue

Ne pas lésiner sur une jolie tenue, c’est l’assurance d’être encore un peu plus fier sur les photos que vous montrerez à vos potes.

La bonne paire de basket : votre meilleur compagnon de route

Le conseil : ne pas porter une paire neuve pour un marathon, vous risqueriez de vous blesser : ampoules, douleurs aux articulations.

L’astuce indispensable en cas de grosse chaleur : le sparadrap

Certains coureurs ont tendance à oublier une partie très sensible dans ce genre de situations : les tétons. Le sparadrap le pansement des Heroes !

Pour ne pas cramer : la crème solaire

Bien dormir après une course, c’est la récompense ultime de son effort. Difficile d’en profiter en revanche quand on est rouge écarlate. Ne faites plus cette erreur de débutant.

Bien s’hydrater, c’est la clé : la ceinture d’hydratation

Pas besoin d’une explication scientifique. En revanche pour éviter de courir avec un gobelet autour du cou, on vous conseille la ceinture d’hydratation : certaines proposent même des compartiments pour les gels.

Parce qu’il n’y pas que la course dans la vie : le guide touristique

Participer à un marathon dans une ville que vous ne connaissez pas, c’est aussi l’occasion de faire un peu de tourisme. L’astuce : repérer les coins pendant le parcours et les voir par la suite. Au calme.

Où mettre tout ça : le sac Transporter 65

Sac de type duffel, polyvalent et résistant, parfait pour mettre tous ses équipements dedans.

Le weekend entre potes

Ne prenez que le nécessaire. En général, on utilise 50% de ce qu’on prend

Technique #1 : chaussettes et slips roulés pour gagner de la place

La jolie tenue, celle pour la soirée un peu habillée que vous prévoyez de faire

Technique #2 : À mettre de préférence au-dessus de tout dans la valise pour éviter de la froisser.

Pour éviter une séance de repassage : le sac plastique

Technique #3 : à disposer entre les affaires en coton et les affaires qui se froissent.

Parce que c’est un weekend entre potes : le paracétamol

Indispensable.

Pour jouer : le jeu de cartes

Parce qu’il arrivera bien un moment où vous n’aurez plus rien à raconter.

Pour ne pas oublier votre condition physique : les baskets

Et parce que ça fait aussi du bien après une soirée.

Où mettre tout ça : le sac Farpoint 40

Le sac à dos qui ressemble le plus à une valise. Mais sans les roues qui bloquent au moindre obstacle.

Le weekend ultra-trail

Pour devenir nyctalope : la lampe frontale

Le conseil : toujours en avoir deux, avec deux batteries de rechange. Sinon, vous allez courir dans le noir et ça n’est pas très agréable.

Pour vous réchauforter (réchauffer et réconforter) : la couverture de survie

Et aussi parce que c’est souvent obligatoire.

Pour se réparer : le strap

En cas de mini-blessure, mieux vaut assurer avec un mini-kit de survie.

Pour éviter la fringale : les gels et barres énergétiques

On vous conseille de prendre au moins 800kcal de réserve alimentaire. Et un petit carré de chocolat pour le réconfort.

Pour la planète : le gobelet personnel pour les ravito

La version trail de l’écocup de festival. Utile pour vous et pour la nature.

Pas pour Instagram, encore moins pour jouer à Candy Crush, juste au cas où : le portable.

Dans un petit sac imperméable pour le protéger.

Où mettre tout ça : le sac Duro 15

Respirabilité avec son filet, confort avec son harnais, réservoir, fixation pour bâtons. C’est le sac hyper complet pour les courses longues distances.

Le weekend bivouac

L’indispensable pour le saucisson, la branche d’arbre ou le combat contre un ours : le couteau multifonction

Partir sans couteau pour bivouaquer, c’est comme partir sans palmes pour plonger. Vous n’irez pas très loin.

Parce que vous en aurez besoin, même si vous vous vantez d’avoir un bon sens de l’orientation : la boussole

Partir sans boussole pour une randonnée, c’est comme partir sans couteau et sans palmes.Vous irez encore moins loin.

Parce que vous avez beau avoir vu les 15 dernières saisons de Koh-Lanta, c’est quand même mieux d’en avoir un : le briquet

Impressionner ses potes en allumant un feu, c’est classe. Mettre 30 minutes pour y arriver, c’est long.

Parce qu’il peut vous sauver la vie : le sifflet

Pour se faire entendre en cas de pépin si vous êtes paumés. Ou alors si vous organisez un match de foot improvisé.

Parce que vous allez dormir à un moment : les boules quies

On a tous un pote qui ronfle plus fort que tous les autres. Ça peut vous sauver la vie après une grosse journée. Et la sienne en même temps.

Parce que vous allez avoir soif : les pastilles purificatrices d’eau

L’eau de source, c’est bien dans les pubs. Dans la réalité, on est jamais sûr de ce sur quoi on va tomber. Ça vous évitera un mauvais mal de ventre.

Où mettre tout ça : le sac Atmos AG 50

Poids ressenti minimum grâce à son harnais, système de compression pour plus de confort, accès fond de sac, compartiment sac de couchage et plein d’autres accessoires

Par : Guillaume Dovale

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s