Pour mieux courir, utilisez vos bras !

Vous aussi, vous ne savez pas quoi faire de vos bras en courant ?

On vous explique la technique à adopter pour bien les utiliser !

Oui, « courir avec ses bras » semble illogique. Si nous courrions la tête en bas, les mains sur le sol, ça se saurait ! Pourtant ces deux membres jouent un rôle important dans la course à pied.

Une meilleure respiration et une foulée plus efficace

Trop souvent mis de côté, leur mouvement, utilisé correctement, permet d’améliorer sa technique sans trop d’efforts. Il assure une meilleure respiration et une foulée plus efficace.

La technique est simple à comprendre : quand la jambe gauche va vers l’avant, le bras droit doit faire de même. Et vice-versa. Chaque mouvement doit avoir la même amplitude : quand la jambe gauche est à l’avant au maximum, le bras droit doit être, lui aussi, au maximum en avant. Ce mouvement doit venir des épaules, comme le pendule d’une horloge. Enfin, les bras ne doivent pas s’écarter du buste tout en formant un angle de 90°.

Habituer ses bras à un mouvement naturel, bien coordonné

De plus, même s’il n’y a pas de consensus scientifique, une meilleure gestion de ses bras permettrait de s’économiser, selon une étude publiée en 2014 dans le Journal of Experimental Biology. Habituer ses bras à un mouvement, bien coordonné, pour ensuite le faire naturellement sans y penser : tout ça économiserait jusqu’à 10% d’énergie au lieu de les laisser le long du corps ! Alors qu’attendez-vous pour essayer lors de vos séances d’entraînement ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s