Si vous avez pu courir l’Ekiden de Paris, c’est grâce à eux

Chevilles ouvrières dans l’organisation des courses, les bénévoles incarnent toutes les casquettes sur le terrain, des ravitaillements à la distribution des médailles. Et vous, quelle serait la vôtre ? Revue d’effectifs à l’occasion du MAIF Ekiden de Paris 2018.

Le réceptionniste

6h30. C’est le premier arrivé sur place. Il accueille les bénévoles, annonce les affectations, remet les accréditations et fournit la tenue officielle. Au fait, vous ne l’auriez pas en taille S ?

Le chef de projet

Le bénévole chef de projet porte un poids certain sur ses épaules. Responsable des consignes, des ravitaillements ou des signaleurs, il forme au métier d’un jour et veille au grain.

Le boulanger

Oui, le bénévole aussi doit manger. Opération baguette, jambon-beurre et fromage pour enchainer la préparation des sandwichs avec une efficacité militaire. Bon appétit.

 

Le concierge

La lourde responsabilité de prendre soin des affaires de nos amis coureurs. Et de les retrouver, lorsque la tente s’est transformée en joyeux bazar organisé. « Je vois mon sac, il est là ! »

Le conseiller

« Où sont les toilettes ? Je peux entrer par là ? Peut-on traverser la route ici ? Savez-vous où se trouve la ligne d’arrivée ? ». Le bénévole conseiller peut répondre à tout ça à la fois.

 

Le policier

Le coureur est un lion en cage. Surtout dans un espace aussi sensible qu’une zone de relayeurs. Pour ne pas finir en zizanie, il y a ceux qui surveillent la ligne rouge. Avec le sourire bien entendu.

Le portier

« Toi tu ne passes pas, toi c’est bon ». Les sas de départ c’est comme en boite de nuit. Si tu n’as pas le bon dossard, tu es refoulé à l’entrée. On ne négocie pas avec les bénévoles portiers.

Le pompier

Refroidir les mécaniques en surchauffe, c’est la mission des bénévoles pompiers, les messies des coureurs en détresse. Compétences en jonglage conseillées pour distribuer les bouteilles en plein vol.

Le syndicaliste

« 10 000 coureurs selon la police, 40 000 selon les syndicats. » Non, ce n’est pas une manif contre la hausse du carburant, mais bien le recensement des premiers pour annoncer les arrivées.

Le guide

« Par ici la sortie. » Sur certaines courses, il y a ces fameux carrefours où les premiers bifurquent vers l’arrivée et où les retardataires poursuivent leur route. Aux bénévoles guides de leur signaler.

Le distributeur de sourires

Le précieux sésame de la médaille, c’est le moment de grâce du finisher. Pour les bénévoles, c’est un peu comme décerner des centaines de légions d’honneur à la chaîne.

Le ravitailleur

Après l’effort, le réconfort. Avant que les finishers ne disparaissent dans la foule pour un selfie entre amis, une petite collation est offerte en guide de récompense.

Le déménageur

C’est l’instant déménageurs bretons. La fin de la mission est proche, et les bénévoles jettent leurs dernières forces dans la bataille pour faire disparaître les traces de la course.

Ça vous donne envie ? Eh bien, on vous invite à découvrir Sport Bénévoles, le premier site qui met en relation les bénévoles et les organisateurs d’évènements sportifs partout en France, toute l’année. Pour devenir comme eux, un bénévole qui fait bouger le sport en France, inscrivez-vous ici. C’est entièrement gratuit et l’équipe de Sport Bénévoles vous accompagnera dans toutes les étapes de votre vie de bénévole.

Et pour revivre la journée de l’Ekiden en timelapse, ça se passe juste en dessous.

Texte et photos : Rémi Blomme
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s